Vous n’avez pas d’articles dans votre panier.

Comment utiliser Jupyter pour apprendre à coder avec Python

Jupyter Notebook est un environnement de programmation interactif. Il vous permet de programmer en python sans avoir à l’installer sur votre PC. Comme vous allez le voir, il vous fournit aussi une aide en ligne interactive.

Le document que vous allez consulter est un notebook Jupyter, hébergé dans Colaboratory. Il ne s’agit pas d’une page statique, mais d’un environnement interactif qui vous permet d’écrire et d’exécuter du code en Python ou dans un autre langage.

Google vous propose Jupyter avec Colaboratory. Nous allons explorer quelques unes de ces possibilités.

Cliquez sur “Open in Colab” pour exécuter les scripts.

Open In Colab

Un tour rapide de Jupyter Notebook

Cette visite fonctionnera un peu mieux en mode interactif, donc ce sera mieux si vous installez et faites fonctionner votre notebook IPython. Vous pouvez le démarrer à partir d'un terminal en exécutant

ipython notebook

D'abord, nous devons expliquer comment faire fonctionner les cellules. Essaie de lancer la cellule en dessous !

In [0]:
import pandas as pd

print ("Salut! Ceci est une cellule. Cliquez sur ▶ pour l'exécuter.")
Salut! Ceci est une cellule. Cliquez sur ▶ pour l'exécuter.

Vous pouvez l'exécuter avec Ctrl+Enter ou Shift+Enter. A essayer.

L'une des choses les plus utiles à propos d'IPython notebook est sa complétion par tabulation.

Essayez cela : passez la souris juste après read_csv( dans la cellule ci-dessous.

In [0]:
pd.read_csv()

A la première tabulation, vous devriez voir ceci :

Je trouve cela incroyablement utile.

Ok, essayons de compléter les onglets pour les noms de fonctions !

In [0]:
pd.r

Vous devriez voir cela :

Ecrire du code

Vous devez écrire votre code python dans les cellules dédiés au code.

In [0]:
def print_10_nums():
    for i in range(10):
        print i,
In [0]:
print_10_nums()
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Sauvegarder

A partir de la dernière version stable, le notebook s'enregistre automatiquement. Vous devriez utiliser la dernière version stable. Vraiment.

Fonctions Magiques

IPython a toutes sortes de fonctions magiques. Voici un exemple de comparaison de sum() avec une compréhension de liste à une compréhension de générateur en utilisant la magie %time.

In [0]:
%time sum([x for x in range(100000)])
CPU times: user 24 ms, sys: 4 ms, total: 28 ms
Wall time: 27.4 ms
Out[0]:
4999950000
In [0]:
%time sum(x for x in range(100000))
CPU times: user 8 ms, sys: 0 ns, total: 8 ms
Wall time: 8.11 ms
Out[0]:
4999950000

Les fonctions magiques à utiliser le plus sont %time et %prun pour le profilage c-à-d la vérification des performances. Vous pouvez exécuter %magic pour obtenir la liste des fonctions magiques, et %quickref la fiche de références.

In [0]:
%quickref

Vous pouvez aussi faire des choses loufoques comme exécuter du code Perl dans le notebook avec cell magics. C'est particulièrement cool pour des choses comme le code Cython, où vous pouvez essayer Cython très rapidement avec la magie %%%cython (mais vous devrez l'installer).

In [0]:
%%perl

$_ = "whoa, python!";
s/python/perl/;
print
whoa, perl!

C'est tout pour l'instant !

.warning{
    color: rgb( 240, 20, 20 )
    }  

Si vous voulez essayer et découvrir toutes les possibilités, cela se passe ici :

Essayer Colaboratory
0
0
Partagez avec :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cet article n'a pas été revu depuis la publication.

Cet article a été créé par Club Brickodeurs le 24 septembre 2019.